Joomfish System Plugin not enabled

Niveau débutant

Le niveau élémentaire est cette première étape où la pratique est axée sur le corps physique pour développer tout le potentiel humain, en utilisant la formule "l'esprit domine la matière".

Les fondements: Des techniques efficaces et des mouvements harmonieux ne peuvent émerger que si l'on maintient une posture adéquate. Le Shaolin Wing Chun est doté de positions de combat spécifiques qui, si bien adoptées, confèrent aux pratiquants maints avantages tels que des déplacements aisés et rapides dans toutes les directions et situations ou une protection contre les tentatives de balayage. Les positions laissent peu d'ouvertures aux attaques et ne laissent pas présager de la nature des attaques et des ripostes.

  • Maîtrise des différentes postures
  • Développement de la puissance de frappe
  • Les déplacements

Formes de base: La Petite Idée est l'appellation donnée à la synthèse des formes des cinq animaux. Il s'agit de la première forme enseignée aux nouveaux pratiquants, leur inculquant les principes fondamentaux et rudiments techniques. Les trente-six coups élémentaires sélectionnés sont donnés dans toutes les directions et impliquent des attaques et défenses simultanées, selon la philosophie Yin et Yang, à partir de la position du sablier (pieds convergeants, légère inclinaison vers l'arrière). Cette posture exclusive au Wing Chun permet de concentrer la respiration, d'éveiller et de stimuler la circulation de l'énergie vitale et ainsi de consolider les coups.

Les mains collantes ne constituent pas une forme comme on l'entend, mais plutôt de techniques spécifiques pour développer le toucher - le premier éveil - un outil de travail hautement efficace dans le combat.

  • La Petite idée (Tieu Hinhy)
  • La Petite fleur du prunier (Tieu Mai Hoa)
  • La Grande fleur du prunier (Dai Mai Hoa)
  • Les mains collantes (Chi Sao)

Formes: Les formes désignent des ensembles de mouvements et postures, chorégraphiées et étudiées pour la pratique de techniques de combat, de la libération de la force maximale, du développement de l'énergie vitale ou d'une combinaison de ces éléments. Elles permettent l'harmonisation des composantes externes (postures, techniques et déplacements) et internes (force vitale, force du souffle, force mentale). Bien que le Wing Chun comporte des formes basées sur les cinq animaux de Shaolin, les cinq formes de combat du Wing Chun ne sont pas identiques à leur contrepartie de Shaolin. Aussi, l'École Shaolin Wing Chun met l'emphase sur les deux formes les plus souples, soit la grue et le serpent.

  • Les formes des cinq animaux: Tigre, Léopard, Dragon, Grue et Serpent (Ngu-Hinh Quyen)
  • La synthèse de ces cinq formes

L'essentiel du Wing Chun est dans la pratique des 5 animaux, en utilisant les 3 éveils comme moments d'action pour atteindre la plus haute efficacité par les 8 portes.

Le principe verbal "...Recevez bien le visiteur à sa venue et accompagnez le à la sortie, puis avancez quand le chemin est dégagé..." prône que la neutralisation des forces opposantes mène forcément à éviter les idées préconçues durant le combat - sans toutefois défaire les 5 formes de base conçues - pour parvenir à l'imprévisibilité, qui l'emporte sur les prises et les coups prémédités.

Souvent, "la malcompréhension" de ces principes-clés a mené certains à ignorer ou même nier l'existence des 5 formes de combat dans le Wing Chun.

Grand Maître Nam Anh

Techniques de pieds: Les coups de pied enseignés au niveau élémentaire constituent la base d'une panoplie complète des techniques de pied du Wing Chun, qui inclue, contrairement aux croyances populaires, des coups au dessus de la ceinture, au sol et sautés.

  • 12 coups de pied de base

Armes: La pratique des armes traditionnelles, depuis l'avènement des armes modernes, vise principalement le maintient de l'héritage culturel. La première arme enseignée est le bâton six-points-et-demi, car: il s'agit de l'arme la plus sécuritaire, la mère de toutes les armes, l'arme de choix du mari de Yim Wing Chun et l'arme de protection utilisée par les moines et nonnes de Shaolin principalement pour désarmer l'adversaire. Son appellation provient des six points visés avec le bâton (tête, cou, tempes, sternum, chevilles et poignets), alors que "demi" indique la longueur du bâton, située entre celle du bâton long et celle du bâton court. Cette longueur médiane adoptée par Shaolin respecte la tradition de la Voie du Milieu.

  • Bâton six-points-et-demi (Luc Diem Ban Con)
  • Double couteaux (Bat Tram Dao)
  • Sabre (Vu Hoa Dao )

Force interne: L'École Shaolin Wing Chun applique le principe du court trajet. La maîtrise de l'énergie interne est requise, puisque l'efficacité des techniques exécutées suivant ce principe, plus directes et plus rapides, ne peut dépendre de l'utilisation unique de la force physique et des extensions du corps et des membres comme dans le long trajet. Le travail persévéré de l'énergie interne permet au pratiquant de libérer une plus grande force et d'absorber des coups qui autrement pourraient le blesser.

  • Procédé du diamant (Kim Cuong Noi Cong)

Techniques de combat: Ce ne sont pas des chorégraphies comme les formes. Cette pratique a pour objectif de rendre le pratiquant capable de faire face à toute éventualité, dans toutes les circonstances réelles. Elle met en pratique le principe verbal: "S'il n'existe pas de pont, il faut le demander. Une fois établi, passez le pont."

  • Enchaînement des cinq formes de combat
  • La Recherche du pont (Tam Kiêu)

Grand-Maître Nam Anh et un discipleGrand-Maître Nam Anh et un disciple