Les cinq Respects et les Saluts

RespectAu début et à la fin de l'entraînement, le Salut marque les manifestations des quatre premiers Respects :

  • L'École est le lieu sacré où l'on pratique la Voie qui mène à l'Illumination.
  • L'autel présent dans l'École symbolise le culte des ancêtres.
  • Le Grand Maître incarne et représente l'enseignement ainsi que la tradition culturelle et ancestrale.
  • Le lieu de pratique reçoit "le sang, la sueur et les larmes" des pratiquants, dans la lutte du corps et de l'esprit.


I - Respect de l'École

L'École est le lieu sacré où l'on pratique la Voie qui mène à l'Illumination.

L'École est le sanctuaire de l'enseignement. Ce lieu doit donc demeurer en parfait état de propreté.

C'est un refuge, un havre, pour tous.

II - Respect des Ancêtres

L'autel présent dans l'École symbolise le culte des ancêtres. On se plie à cette cérémonie, non par croyance, mais par respect.

Les fondateurs et Grands-Maîtres de l'École sont des entités philosophiques ou réelles qui ont forgé l'ensemble du système que nous pratiquons.

Ils peuvent nous aider dans notre pratique quotidienne, donnent courage et volonté et nous rappellent que nous ne sommes pas seuls à suivre le chemin difficile de la Voie Royale des Arts Martiaux.

Seuls les Maîtres sont autorisés à toucher l'Autel, par respect pour les Ancêtres.


III - Respect du Grand Maître (et des enseignant)

Le Grand-Maître incarne et représente l'Enseignement ainsi que la tradition culturelle et ancestrale.

On doit un respect inconditionnel au Grand-Maître. Son rang et le désir d'apprendre de lui, l'imposent.

Les enseignants, lorsqu'ils ne sont pas Maîtres eux-mêmes, jouissent d'une autorité limitée. On leur doit néanmoins le respect; cela constitue, en outre, une connaissance du système hiérarchique.

Ils sont le trait d'union entre les élèves et le Grand-Maître.

Respecter l'enseignant, c'est respecter indirectement le Grand-Maître.


IV - Respect du site d'entraînement

Le lieu de pratique reçoit "le sang, la sueur et les larmes" des pratiquants, dans la lutte du corps et de l'esprit.

Il est l'espace de la persévérance.

Les pratiquants doivent donc ainsi nécessairement appliquer les règles de sécurité et de salubrité aptes à maintenir la vocation suprême du site.


V - Respect des Armes et de l'équipement

Les armes ne sont pas mauvaises en soi, tout dépend de leur utilisateur.

Elles constituent le prolongement du corps dans l'entraînement. Elles deviennent des compagnons de route et permettent au pratiquant de progresser.

On salue les Armes avant de les utiliser.